Mon activité de gestionnaire de contenu et de rédaction d’articles SEO

Depuis quelques années, mon activité professionnelle de rédaction a évolué. La gestion de contenu et la rédaction de contenu linguistique me prend désormais la majeur partie de mon temps. Je travaille notamment en collaboration avec une traductrice du français à l’italien concernant la traduction de « fiches-produit » dans le domaine du complément alimentaire pour mes clients. Cette traduction passe d’abord par une correction orthographique, stylistique et syntaxique de ces fiches organisée par mes soins. Il s’agit pour moi du plus gros du travail puisqu’on dépasse les 3000 articles en stock sur une moyenne d’une page environ pour chaque fiche produit.

La rédaction d’articles SEO répond aux besoins des entreprises de e-commerce

J’ai également pris en charge la rédaction d’articles pour les blogs de l’entreprise dont le blog fiteurope.com en particulier. Il s’agit d’un blog orienté fitness et santé, un domaine dont je possède une connaissance assez lourde puisque je travaille sur cette matière depuis presque 20 ans. Sans vraiment m’en être aperçu, j’ai acquis une connaissance sérieuse des compléments alimentaires, des marques, des produits et de la biochime basique qui s’y rapporte. C’est un peu devenu pour moi une seconde nature.

Au quotidien, je travaille également sur la traduction des nouveaux produits à mettre en ligne et rédige trois versions différentes de chaque produit afin de les mettre sur les trois sites distincts de l’entreprise, c’est à dire lesproteines.com, fiteurope.com et musculation-boutique.com. Cette démarche vise à optimiser le référencement naturel et automatique organisé par les moteurs de recherche, notamment Google.

Un référencement naturel de qualité est indispensable aux entreprises Pure Player

A vrai dire, le travail de rédaction Web est amené à prendre de plus en plus d’importance dans l’avenir, les entreprises ayant nécessairement besoin de textes et d’un contenu qui les amènera à se retrouver en bonne position sur les moteurs de recherche. Pour les entreprises qui travaillent essentiellement ou en grande partie sur Internet à partir d’une boutique de e commerce (Pure player ou non), cet aspect est fondamental. Ces mêmes entreprises devront nécessairement faire sous traiter cette activité quelque part.

A priori, un grand nombre d’étudiants en lettres pourraient créer facilement leur activité, que ce soit à temps partiel ou à temps complet. Le système de l’auto-entreprise permet justement de se créer une activité professionnelle annexe qui répond parfaitement à ce besoin. Avec des charges de 25% et une cotisation supplémentaire minimum à la retraite ou une vrai cotisation d’indépendant selon ce que décidera l’auto-entrepreneur (c’est préférable sans activité salariée), ce genre d’activité annexe constitue un plus très appréciable d’un point de vue financier immédiat et de capitalisation supplémentaire pour la retraite.

Profitez du statut de l’auto-entreprise pour vous lancer dans la rédaction d’articles SEO

La loi autorise l’auto-entrepreneur à réaliser jusqu’à 32600 € par an (pour les services), ce qui n’est pas négligeable. Ce plafond dépasse même celui de l’ancien status d’entrepreneur individuel fixé à 27000€. L’autoentreprise représente de nombreux avantages puisque l’imposition est déjà calculée dans les charges. Vous n’avez donc pas d’impôt supplémentaire à payer en cours d’année.

Il est donc tout à fait envisageable – et c’est une tendance qui ira en s’affirmant dans l’avenir – de travailler de chez soi tout en gagnant correctement sa vie, ce qui, en outre, représente un certain nombre d’avantages comme celui, par exemple de pouvoir se passer de voiture pour aller travailler, ce qui n’est pas rien. Personnellement, ça fait pratiquement 8 ans que je ne conduis plus et je m’en porte très bien. Quand j’ai vraiment besoin d’une voiture, je la loue, ce qui me coûte toujours nettement moins cher.

Travailler de chez soi vous donne une véritable autonomie de travail et d’organisation, une liberté qui répond parfaitement aux habitudes des universitaires qui réussissent. Personne n’est sur votre dos mais pour se constituer de vrais honoraires, une auto-discipline est nécessaire, tout comme celle qui vous est demandée lors de vos études.

Les titulaires d’une licence en Lettres ou d’un Master pourront donc profiter d’une activité professionnelle rentable, intéressante et parfois ludique tout en gagnant de l’argent tous les mois. C’est une option sérieuse à ne pas négliger, un nombre grandissant d’entreprises présentent aujourd’hui un besoin réel à ce niveau. Je ne peux donc qu’encourager les étudiants à se rapprocher de leur URSSAF le plus tôt possible afin de prendre connaissance en détails des modalités de l’auto-entreprise.